L’ESSENTIEL

  • Les agios désignent généralement toutes les sommes qu’une banque peut prélever sur un compte courant. En pratique, le terme « agios » désigne plus précisément les frais liés au découvert bancaire, quand le solde du compte est négatif.
  • Pour calculer vos agios, vous devez prendre en compte le montant de votre découvert, la durée du découvert, et le taux d’intérêt que votre banque applique.
  • Si vos estimez que votre banque vous facture des agios abusifs, vous pouvez les contester et en demander le remboursement.

Les agios désignent, dans le domaine bancaire, l’ensemble des frais perçus par une banque pour le fonctionnement d’un compte bancaire (intérêts et commissions) à l’occasion d’opérations particulières. Ces agios désignent souvent exclusivement les intérêts prélevés à l’occasion d’un découvert. En réalité, ils peuvent parfois concerner des opérations sur un compte créditeur.

Mais comment sont calculés ces agios ? À quoi correspondent-ils ? Comment les contester ? Pas d’inquiétude, on vous explique tout ce que vous devez savoir sur les agios !

Agios : définition

💸 Dans le monde de la finance, les agios désignent un ensemble de frais bancaires perçus à l’occasion d’opérations régulières comme une avance ou un découvert.

Les agios se composent souvent d’intérêts et de commissions bancaires. Dans la majorité des cas, ils sont dus par un client lors d’un découvert bancaire. On parle alors de taux débiteur.

📌 Rappel : lorsqu’un compte est à découvert, la banque avance de l’argent. Un découvert est donc considéré comme un prêt, un crédit, associé à un taux d’intérêt.

Dans ce cas, les agios couvrent ainsi les frais engagés par la banque pour compenser le manque de liquidités d’un débiteur. Le calcul des agios prend en compte deux paramètres :

  • la durée du découvert, exprimée en jours
  • et le taux d’intérêt annuel appliqué à la somme débitrice : il varie en fonction des banques et peut aller de 8 à 19 %.

Sur un compte courant, les agios perçus pour un découvert autorisé (lorsqu’une banque accepte que le solde soit négatif) sont plus faibles que sur un découvert non autorisé.

Par ailleurs, il existe deux types d’agios :

Agios forfaitairesAgios proportionnels
Si la banque applique un minimum forfaitaire pour chaque découvert, quel que soit le montant du découvert et sa durée, il s’agit d’agios forfaitaires. En revanche, si la banque applique des agios calculés en fonction de la durée, du montant du découvert et d’un taux d’intérêt débiteur défini, il est question d’agios proportionnels.

💡 Bon à savoir : les agios sont en général prélevés tous les trimestres sous l’intitulé « intérêts débiteurs taeg ».

Taux agios

Un découvert est considéré comme un prêt, un crédit, associé à un taux d’intérêt. Deux taux d’intérêt peuvent s’appliquer à une opération bancaire, selon les services dont vous disposez :

  • le taux de découvert autorisé : vous pouvez prévoir avec votre banque une autorisation de découvert dans la convention de compte, ou plus tard en signant une autorisation exceptionnelle
  • et le taux de découvert non autorisé : le taux de découvert non autorisé s’applique lorsque le client dépasse le découvert autorisé, s’il en a un. Il est en général plus élevé que le taux de découvert autorisé. Les frais sont débités de manière mensuelle ou trimestrielle.

💰 Au taux d’intérêt peut s’ajouter un minimum forfaitaire. Il est souvent appliqué par les banques traditionnelles mais aussi par quelques banques en ligne. Ainsi, en cas de découvert, le client se verra facturer un minimum d’environ 3€. Ce minimum s’applique quel que soit le montant et la durée du découvert.

Ensuite, la banque appliquera des commissions d’intervention. Ce sont les sommes perçues par la banque en raison d’une opération entraînant une irrégularité de fonctionnement du compte. Cela peut être par exemple des coordonnées bancaires inexactes, l’absence ou l’insuffisance de provision, etc.

💡 Bon à savoir : votre banque doit toujours vous informer du taux d’intérêt applicable avant l’utilisation du découvert autorisé.

Agios : calcul

🧾 Lorsque les agios sont débités sur un compte bancaire, tout le détail de leur calcul n’est pas forcément expliqué.

Trois données sont à prendre en compte pour les calculer :

  • le montant de votre découvert en €
  • la durée de votre découvert, en jours
  • et enfin le taux d’intérêt applicable en %.

Voici la formule classique à appliquer :

(montant du découvert x durée du découvert x taux de la banque) ÷ nombre de jours dans l’année.

✍️ Prenons un exemple ! Pour une personne à découvert de 100 € pendant 15 jours, à un taux de 12%, le calcul sera le suivant :

(100 x 15 x 12 %) ÷ 365 = (1500 x 12%) ÷ 365 = 180 ÷ 365 = 0,50 € d’agios sur la période écoulée.

Si cette somme n’est pas très élevée, les frais bancaires peuvent vite grimper et vous coûter très cher. On vous explique plus bas comment ne pas payer d’agios ! 👇

Comment ne pas payer d’agios ?

Pour de petits découverts, il peut arriver que certains établissements exonèrent leurs clients du paiement des agios. En revanche, pour les découverts plus importants, leur remboursement dépendra uniquement d’une négociation entre le client et son conseiller bancaire.

Si vous constatez des agios sur votre relevé bancaire, deux solutions s’offrent à vous pour payer moins de frais bancaires.

1️⃣ Première solution : négocier avec votre banque.

Si vous êtes d’ordinaire un bon client et que vous n’êtes à découvert que très ponctuellement, vous pouvez alors espérer négocier vos agios, surtout si le découvert est faible et vite résorbé. Rien n’empêche alors le banquier de faire un geste commercial et de rembourser les frais prélevés. Rien ne l’empêche aussi de refuser. De fait, le résultat dépend essentiellement du conseiller bancaire et de la relation de confiance qu’il entretient avec son client.

En revanche, si le consommateur est un adepte du découvert et que la banque n’a commis aucune faute, il n’y a alors presque aucune chance pour que le banquier accepte de rembourser les frais engagés.

2️⃣ Deuxième solution : changer pour une banque moins chère.

Pour trouver une banque pratiquant des agios moins élevés, il vous faudra nécessairement faire un comparatif entre les différents établissements. Pour espérer trouver une banque peu chère, vous pouvez éventuellement vous tourner vers une banque en ligne.

En effet, le découvert dans les banques en ligne est souvent bien inférieur. De plus, elles sont les seules à ne pas facturer de commission d’intervention.

💡 Bon à savoir : si vous pensez que votre banque vous facture des frais bancaires abusifs, vous pouvez les contester. Vous pourrez alors en demander le remboursement.