COMPRENDRE LA MAJORATION DE LA PENSION DE REVERSION

L’ESSENTIEL

  • Le bénéficiaire d’une pension de réversion a droit à plusieurs majorations.
  • Des conditions d’âge et de plafond de ressources sont à remplir pour obtenir une majoration de la pension de réversion.
  • La majoration de la pension de réversion n’est pas automatique. Il faut en faire la demande.

💰 En tant que bénéficiaire d’une pension de réversion, vous avez droit à plusieurs majorations. La pension de réversion que vous percevez est égale à 54 % de la pension que percevait ou aurait pu percevoir votre époux(se) décédé(e). Elle peut être majorée sous certaines conditions.

Vous vous demandez si vous pouvez prétendre à une majoration de votre pension de réversion ? Sous quelles conditions pouvez-vous y prétendre ? Quel est le montant de la majoration de la pension de réversion ? Focus sur vos droits. Avostart répond à l’ensemble de vos questions juste ici !

Majoration de la pension de réversion : comment ça marche ?

Pour bénéficier de ce droit à la majoration de votre pension, vous devez remplir un certain nombre de conditions. En effet, outre les conditions exigées pour la pension de réversion de base, il s’agit notamment de conditions d’âge et de plafond de ressources.

Conditions d’octroi de la pension de réversion de base

La pension de réversion est une partie de la retraite dont bénéficiait ou aurait pu percevoir votre époux(se) décédé(e). Il faut répondre aux conditions suivantes pour y prétendre :

👉 avoir été marié(e) avec la personne décédée

👉 être âgé(e) d’au moins 55 ans. La limite d’âge est de 51 ans si votre époux(se) est décédé avant 2009.

👉 Vos ressources annuelles brutes ne doivent pas être supérieures à 21 320 euros si vous vivez seul(e). Elles ne doivent pas dépasser 34 112 euros si vous vivez en couple.

👉 Votre époux(se) devait être bénéficiaire d’une retraite ou avoir cotisé à un régime de retraite.

Quelles conditions pour la majoration de la pension de réversion

Il faut remplir les conditions suivantes pour prétendre à la majoration de votre pension de réversion :

👉 avoir atteint l’âge d’obtention de la retraite à taux plein. Il est de 66 à 67 ans selon votre année de naissance. Ci suit, un tableau qui peut vous aider à vous y retrouver :

Année de naissanceÂge de départ à la retraite à taux plein automatiqueDurée d’assurance requise pour une retraite à taux plein
195466 ans et 7 mois165 semestres
1955 à 195767 ans166 semestres
1958 à 196067 ans167 semestres
1961 à 196367 ans168 semestres
1964 à 196667 ans169 semestres
1967 à 196967 ans170 semestres
1970 à 197267 ans171 semestres
1973 et années suivantes67 ans172 semestres
Conditions d’attribution d’une retraite à taux plein automatique

👉 avoir fait valoir tous vos droits à la retraite.

👉 la somme totale de vos retraites ne doit pas dépasser 874,77 euros par mois.

Montant de la majoration

La majoration de la pension de réversion correspond à 11 % du montant de votre pension de réversion.

Si le montant total de vos pensions et de la majoration est supérieur à 874,77 euros par mois, votre majoration sera réduite. La réduction est faite à hauteur de votre dépassement de revenus.

Les retraites retenues pour le calcul de la majoration sont celles des 3 mois qui précèdent le point de départ de votre majoration. Il vous faut impérativement prévenir votre caisse de retraite de toute variation du montant de vos retraites.

Votre pension de réversion peut être majorée de 10 % si vous avez eu ou vous avez élevé au moins 3 enfants.

💡Bon à savoir : vous pouvez prétendre à une majoration forfaitaire si vous n’avez pas atteint l’âge requis. En effet, vous pouvez bénéficier d’une majoration forfaire notamment si vous avez des enfants à charge et que vous ne percevez aucune retraite personnelle d’un régime de base obligatoire.

Le montant de la majoration forfaite pour enfant à charge est de 97,75 euros par enfant et par mois. Votre pension de réversion est également majorée de 10 % si vous avez eu ou élevé plus de 3 enfants.

📝 A noter : la majoration de votre pension de réversion n’est pas envisageable si vous percevez des prestations pour charge d’enfant du fait du décès de votre époux(se).